Archive de la catégorie ‘musique’

Dimanche 30 novembre 2008

https://www.dofus.com/fr/creer-un-compte-lowa/loveambre-11 body{cursor:url(« http://plugin.smileycentral.com/http%253A%252F%252Fplugin%252Esmileycentral%252Ecom%252Fassetserver%252Fcursor%252Ejhtml%253Fcur%253D1%2526i%253D11191a/image.gif ») !important;}

Dimanche 30 novembre 2008

https://www.dofus.com/fr/creer-un-compte-lowa/loveambre-11 body{cursor:url(« http://plugin.smileycentral.com/http%253A%252F%252Fplugin%252Esmileycentral%252Ecom%252Fassetserver%252Fcursor%252Ejhtml%253Fcur%253D1%2526i%253D11191a/image.gif ») !important;}

la petite bourgoisie qui boit du champagne

Jeudi 21 août 2008

Image de prévisualisation YouTube

Refrain C’est beau la petite bourgeoisie qui boit du champagne,
C’est pour tous les gotas Francais que j’parle plus anglais,
I’m not crazy, I’m just fond of you,
And all the piles of money that grow next to you.
C’est pour la petite bourgeoisie qui flâne à Hawaï
Qui s’paie régulièrement la coupe de champagne
I’m a crazy, i’m just fond of you,
And all the puzzle many never next to you

Just recordin’ that track for all the bitches out there,
Shakin’ their ass like they just don’t care,
Like they just don’t care

T’as passé ta vie à prendre ton temps,
Du fric en masse que tu caches dans tes gants
Craqué jusqu’aux dents tu claques la caisse des parents
Pour rentrer dans les soirées d’célib de moins d’ 30 ans.

(Refrain)

I’m a bitch (x3)
La coupe pour moi si tu combat le prix dedans
Faudra pas trimer pour te faire cracher le billet de 100
Y’a des choses qui n’ont pas de prix,
Comme le dernier sac Versace.

I’m just recording now a track for all the bitches are there,
Shaking their ass like I just don’t care,
Like I just don’t care

Lalalala

I’m just recording a track for all the bitches are there,
Shaking their ass like I just don’t care,
Oh, just don’t care,
Just don’t care,

J’aimerai boire, un verre, de boisson, de champagne

C’est pour la petite, …
Qui boit du champagne

(Refrain)

zaho la roue tourne

Mardi 12 août 2008

 

zaho la roue tourne

Ecouter La Roue Tourne de Zaho, le deuxième extrait de son album Zima

interprète ce titre en duo avec Tunisiano

Image de prévisualisation YouTube

Faut jamais rien prendre pour acquis
Parce que tôt ou tard
La roue tourne
Et ça sert à rien de courir

J’ai les pieds sur le sol
Mes rêves guident mes pas
Donc si je veux je vole
Au-dessus de mes tracas

Les gens qui me désolent
Nan mes yeux ne les voient pas
Car c’est la vie qui donne
Ce qu’elle réserve à chacun

Peu importe ce qui m’arrive
Moi je m’en fiche (fiche)
Et qu’les gens disent (disent)
Que je suis folle
J’suis pas si naïve
Mais je n’ai plus (plus)
Le temps d’haïr car je sais que

Refrain : (x2)
La roue tourne, la roue tourne
La roue tourne, retour à la case départ
La roue tourne, la roue tourne
La roue tourne, tôt ou tard tout se barre

Dans la fosse aux lionnes
Ceux qui se battent y’en a plein
Désolé si je m’isole
Mais je préfère les gradins

Juste une clé de sol
Pour chanter jusqu’au matin
Du bout des doigts je frôle
La vérité donc je suis à mi-chemin

Peu importe ce qui m’arrive
Moi je m’en fiche
Et qu’les gens disent
Que je suis folle
J’suis pas si naïve
Mais je n’ai plus
Le temps d’haïr car je sais que

Refrain (x2)

Un coup d’talon entre les jambes
Oui elle est loin d’être élégante
Elle tourne, elle tourne
Avec ou sans bâton dans les jantes
Dur de grimper la pente
Si, si je dois percer
Les jaloux ne m’empêcheront pas d’exercer
Rey, si je me plante
Marlich ça m’endurcit
Sans rancune je vous dis merci
En plein exercice
La vie joue des tours
Frelo persiste car la roue né-né-nétour

Refrain (x4)

 

musique du moment : c’est les vacances

Vendredi 4 juillet 2008

 Image de prévisualisation YouTube

c’est les vacaces 

 

C’est les vacances, nous partons en voyage
Deux heures d’avance et beaucoup de bagages
Le coeur qui bat, les sandwichs en plastique
L’été est là, c’est vraiment fantastique
Une voix nous dit « En voiture », nous partons vers l’aventure

Ca y est, cette fois, notre train est parti
La joie, le vent, direction l’Italie
La nuit j’attends avant de m’endormir
Le nombre des villes, les arbres qui défilent
C’est bien mieux que la voiture pour partir à l’aventure

C’est les vacances, c’est les vacances en Italie
C’est les vacances, pizzas, klaxons et spaghetti
C’est les vacances, c’est les vacances en Italie
C’est les vacances, antipasti tutti quanti

Ca crie, ça pleure, ça rit, ça fait du bruit
C’est plein de fleurs, de soleil et de fruits
On mange des glaces de toutes les couleurs
On se promène, vespa et débardeur
C’est bien mieux que la voiture pour partir à l’aventure

L’après-midi, je me fais des amis
Des gros, des maigres, des grands et des petits
Le soir, on sort, on s’échange nos adresses
On parle, on chante, on se fait des promesses
Sable chaud et ciel d’azur, ma che bella l’aventure

C’est les vacances, c’est les vacances en Italie
C’est les vacances, adio Luigi ciao belli
C’est les vacances, c’est les vacances en Italie
C’est les vacances, charivari tutti quanti

Mes chers amis,
Depuis que je suis rentrée à Paris je ne pense qu’à vous tout le temps
J’espère que l’on se reverra l’année prochaine
Car même l’année prochaine j’ai déjà dit à tout le monde
Que mes vacances j’aimerais les passer une fois de plus avec vous en Italie

C’est les vacances, c’est les vacances en Italie
C’est les vacances, pizzas, klaxons et spaghettis
C’est les vacances, c’est les vacances en Italie
C’est les vacances, antipasti tutti quanti

function vote(note) { chaine=’mode=simple&idTitre=2089¬e=’+note; new Ajax.Request(‘/prog/vote.php’, { parameters:chaine, method:’get’, onComplete: function(o) { $(‘note’).innerHTML = o.responseText; } }); }

je traine des pied

Jeudi 3 juillet 2008

Image de prévisualisation YouTube

je traine des pied 

J’traînais les pieds, des casseroles
J’n'aimais pas beaucoup l’école
J’traînais les pieds, mes guiboles abîmées
J’explorais mon quartier

J’traînais des pieds dans mon café
Les vieux à la belotte braillaient
Papi, mamie, tonton André et toutes ces pépées
A mes p’tits soins, à m’pouponner

REFRAIN: 

Ecorché mon visage, écorchés mes genoux
écorché mon p’tit coeur tout mou
bousillées mes godasses, bousillé sur ma joue
bousillées les miettes de nous
La fumée du boeuf  bourguignon
Toute la famille tête dans l’guidon
Du temps où ont pouvaient faire les cons
Les pensionnaires, les habitués, les gens d’passage surtout l’été
Joyeux bordel dans mon café

Ecorché mon visage, écorchés mes genoux
écorché mon p’tit coeur tout mou
balayée la terrasse, envolé le bout d’chou
envolées les miettes de nous

Je traîne les pieds, j’traîne mes casseroles
J’n'aime toujours pas l’école

Ecorché mon visage, écorchés mes genoux
écorché mon p’tit coeur tout mou
bousillées mes godasses, bousillé sur ma joue
bousillées les miettes de nous

la femme chocolat

Jeudi 3 juillet 2008

Taille-moi les hanches à la hache
J’ai trop mangé de chocolat
Croque moi la peau, s’il-te-plaît
Croque moi les os, s’il le faut

C’est le temps des grandes métamorphoses

Au bout de mes tout petits seins
S’insinuent, pointues et dodues
Deux noisettes, crac! Tu les manges

C’est le temps des grandes métamorphoses

Au bout de mes lèvres entrouvertes
pousse un framboisier rouge argenté
Pourrais-tu m’embrasser pour me le couper…

Pétris-moi les hanches de baisers
Je deviens la femme chocolat
Laisse fondre mes hanches Nutella
Le sang qui coule en moi c’est du chocolat chaud…

Un jour je vais m’envoler
A travers le ciel à force de gonfler…
Et je baillerai des éclairs
Une comète plantée entre les dents
Mais sur terre, en attendant
Je me transformerai en la femme chocolat…

Taille-moi les hanches à la hache
J’ai trop mangé de chocolat…

cristophe maé

Mercredi 2 juillet 2008

 Image de prévisualisation YouTube

« On s’attache »

J’ai pas le style pourtant pas hostile
Mais c’est pas pour moi le costard uniforme
J’ai pas l’intégrale du gendre idéal
J’aurai toujours l’impression qu’on m’espionne
Pourtant pas contre l’amour
Je s’rais même plutôt pour
Mais c’est pas pour autant qu’il faut
Qu’on s’attache et qu’on s’empoisonne
Avec une flèche qui nous illusionne
Faut pas qu’on s’attache et qu’on s’emprisonne
Mais rien n’empêche que l’on s’abandonne
Non !
D’un chef de file j’en ai pas l’profil
Mais sur l’oreiller j’aime pas qu’on me questionne
Je suis pas James Bond entouré de belles blondes
- non non non
J’envie même pas les hommes qui papillonnent
Pourtant pas contre l’amour
J’attends plutôt mon tour
Mais c’est pas pour autant qu’il faut
Qu’on s’attache et qu’on s’empoisonne
Avec une flèche qui nous illusionne
Faut pas qu’on s’attache
et qu’on s’emprisonne
Mais rien n’empêche que l’on s’abandonne
Non !
On laisse rien
Le quotidien
ça me tue,
ça me tient,
ça me fait mal
- ça me fait mal
Rien de plus normal mais tu t’enfiles
Dans le fil
Il faut pas que tu dépasses à chaque fois
que tu resquilles
Mais t’es qui ?
T’es pas normal
On s’attache et on s’empoisonne
Avec une flèche qui nous illusionne
Faut pas, non,
qu’on s’attache et qu’on s’emprisonne
Mais rien n’empêche que l’on s’abandonne
Non !
Faut pas
Qu’on s’attache et qu’on s’empoisonne
Avec une flèche qui nous illusionne
Faut pas qu’on s’attache et qu’on s’emprisonne
Mais rien n’empêche que l’on s’abandonne
Non, non !
Non, je sais pas faire comme, après tout je suis un homme,
Non je veux pas vivre comme dans la case de l’oncle Tom
En papa Dalton
Me r’trouver dans un album
Après tout je ne suis qu’un homme

{Choeur}
C’est beau l’amour
J’attends mon tour

double jeu

Mercredi 2 juillet 2008

Quand je s’rai grand je s’rai Beegees
Ou bien pilote de formule 1
En attendant je me déguise
C’est vrai …
Que tous les costumes me vont bien
Le rouge , le noir , le blues , l’espoir, noir !
De toutes les couleurs j’aime en voir

Refrain :
C’est comme ça qu’est-ce que j’y peux x2
Faudrait savoir ce que tu veux x2
C’est comme ça qu’est-ce que j’y peux x2
Faudrait savoir ce que tu veux x2

Ouii , quand je s’rai grand ça s’ra facile
Enfin je saurai qui je suis
Oui mais,
En attendant je me défile
C’est vrai …
je me dérobe et je me file
je pleure, je ris, j’ai peur, envie je sais !
De toutes les couleurs j’vais en voir

A qui la faute ? je suis l’un et l’autre
Double jeu
A qui la faute ? je suis l’un et l’autre

Refrain x2 :
Faudrait savoir ce que tu veux x2
C est comme ça qu’est-ce que j y peux x2
Faudrait savoir ce que tu veux x2
Apres tous qu’est-ce que j’y peux x2
Faudrait savoir ce que tu veux x4

Quand je s’rai grand qu’on se le dise
Je s’rai vendeur dans les magasins
En attendant je me déguise
En chantant dans ma salle de bains

Refrain :
Faudrait savoir ce que tu veux x2
C est comme ça qu’est-ce que j’y peux x2
Faudrait savoir ce que tu veux x2
C est comme ça qu’est-que j’y peux x2

Quand je s ‘rai grand je s ‘rai dans le showbiz

je suis un homme de cromagnon

Mercredi 2 juillet 2008

Je suis un homme de Cro-Magnon
Je suis un singe ou un poisson
Sur la Terre en toute saison
Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je suis un seul puis des millions
Je suis un homme au coeur de lion
A la guerre en toute saison
Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je suis un homme plein d’ambition
Belle voiture et belle maison
Dans la chambre ou dans le salon
Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je fais l’amour et la révolution
Je fais le tour de la question
J’avance, avance à reculons
Et je tourne en rond, je tourne en rond.

Tu vois, j’suis pas un homme,
Je suis le roi de l’illusion
Au fond, qu’on me pardonne
Je suis le roi, le roi des cons.

Je fais le monde à ma façon
Coulé dans l’or et le béton
Corps en cage, et coeur en prison
Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Assis devant ma télévision
Je suis de l’homme, la négation
Pur produit de consommation
Oui, mon compte est bon
Mon compte est bon.

Tu vois, j’ suis pas un homme,
Je suis le roi de l’illusion
Au fond, qu’on me pardonne
Je suis le roi, le roi des cons.

C’est moi, le maître du feu,
Le maître du jeu, le maître du monde
Et vois ce que j’en ai fait,
une Terre glacée,Une Terre brûlée,
La Terre des hommes que les hommes abandonnent.

Je suis un homme au pied du mur
Comme une erreur de la nature
Sur la Terre sans d’autres raisons
Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je suis un homme et je mesure
Toute l’horreur de ma nature
Pour ma peine, ma punition,
Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Je suis un homme et je mesure
Toute l’horreur de ma nature
Pour ma peine, ma punition,
Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Moi je tourne en rond, je tourne en rond

123